Romain et Arnaud

Témoignage de Romain COMBES et  Arnaud BONELLO
Associés à Hossegor - 40

Qu’est-ce qui vous motive au quotidien et quel est l’avantage d’intégrer un réseau ?


“ Nous sommes très contents d’avoir intégré depuis 2015 la franchise Irrijardin, pour l’esprit de famille, la convivialité, nous avons retrouvé l’esprit de compétition aussi. C’est sympa entre franchisés de se challenger sur les chiffres, de partager des informations. Après une très belle saison, nous sommes prêts à repartir pour l’année prochaine. ”

Raphaël

Témoignage de Raphaël DESTREMAU
Lyon - Craponne - 69

“ J’ai travaillé pendant 15 ans dans la grande distribution chez Décathlon, Auchan et Leroy Merlin. C’est vrai que je réfléchissais depuis plusieurs années à créer ou à reprendre une entreprise ; mais initialement je n’avais pas imaginé le faire sous forme de franchise. Ce qui m’a plu dans l’entrepreneuriat c’est de pouvoir créer un projet, le faire grandir et avoir la main sur ma destinée. ”

Gérald

Témoignage de Gérald THOMAE
Strasbourg - Vendenheim - 67

“ J’ai fait partie de la toute 1ère fournée de franchisés en 2004. J’avais 45 ans, ma société venait d’être rachetée et j’ai profité de l’opportunité pour changer de métier. Je voulais créer mon entreprise. Tout le réseau Irrijardin nous a choyé. Pour une première promotion ils s’en sont très bien sortis. Depuis il y a eu d’énormes évolutions dans le groupe, notamment en matière de formation, d’accompagnement et d’outils informatiques. Plus de dix ans après, je suis pleinement satisfait du choix que j’ai fait et je suis impressionné de l’efficacité avec laquelle les équipes d’Irrijardin font évoluer l’enseigne. ”

Mikaël et Maria

Témoignage de Mikaël et Maria BENAIR
Projet familial à Mâcon - Vinzelles - 71 et Villefranche/Saône - Anse - 69

Pourquoi êtes-vous devenus franchisés ?

"Comme beaucoup de cadres supérieurs, lassé du salariat et du stress parisien, j’ai eu envie de changer de vie. Si possible en province, dans la région de Lyon, avec un vrai projet entrepreneurial et familial. J’ai passé cinq mois en formation avec une promotion de onze franchisés pour apprendre les techniques du métier mais aussi appréhender la recherche du local, la construction du business plan, le parcours bancaire… J’ai proposé au franchiseur de racheter un de ses points de vente en propre et de créer un nouveau magasin ; les deux ont été lancés de façon quasi simultanée entre février et mars 2014. J’ai confié la direction du magasin de Mâcon à un ancien salarié d’Anse et ma femme gère celui d’Anse. Je navigue entre les deux points de vente et je me sens l’âme d’un vrai patron. Je suis un homme heureux, et pour rien au monde je ne reviendrais en arrière."